Sakés locaux d’Okayama et de Bitchû

【Daiginjō(polissage du riz inférieur à 50%)   Tobintori-Shizuku-zaké】

Voici un saké issu du prestigieux riz « Yamada Nishiki », considéré comme la meilleure variété à saké. Le riz est poli jusqu’à 32% (on ne garde que 32 % du poids initial de chaque grain). Le brassage est fait selon la technique traditionnelle propre aux maîtres brasseurs de « Bitchû ». Le pressurage pour débarrasser le saké de sa lie se fait par gravité, sans pression artificielle : on suspend simplement des sacs filtrants remplis de moût et cueillit des gouttes de saké clair qui en tombent naturellement. Le saké ainsi obtenu est conservé dans de grandes bouteilles de 18 litres. C’est tout simplement notre meilleur saké. Il possède un arôme exquis et une saveur subtile et délicate.

Daiginjō(polissage du riz inférieur à 50%)   Tobintori-Shizuku-zaké photo

【Junmai(pur riz)-daiginjō Omachi】

Ce saké utilise la célèbre variété de riz « Omachi », pour la culture duquel est réputé le département d’Okayama (plus de 90% de la production nationale). Il a une saveur veloutée et ample ainsi qu’un parfum très agréable.

Junmai(pur riz)-daiginjō  Omachi photo

【Junmai-ginjō Bishû】

C’est un saké élaboré à partir de trois variétés de riz, toutes produites dans Okayama : « Yamada Nishiki », « Omachi » et « Asahi ». Grâce à sa maturation, il a une saveur ronde et profonde qui reste longtemps en bouche.

Junmai-ginjō   Bishû photo

【Junmai Shiragiku】

Le goût savoureux et caractéristique de ce Junmai (pur produit de la fermentation du riz sans ajout d’alcool) bénéficie de la qualité exceptionnelle de la variété de riz « Omachi », spécialité d’Okayama. Il peut être servi froid ou chaud (chauffé à environ 50°C).

Junmai Shiragiku photo

【 Junmaishu Miki-Nishiki (en vente limitée)

C’est un pur produit de la fermentation du riz « Miki Nishiki », variété extrêmement rare et difficile à cultiver que nous sommes les seuls à avoir réussi à ressusciter. On appréciera son arôme puissant et son goût clair et tranchant, parfaitement équilibrés. Selon la période de l’année, il a une version «crue » non pasteurisée (Namazaké) ou une version pasteurisée (Hiiréshu).

Junmaishu  Miki-Nishiki photo

【Junmaishu Shiragiku-Mai (en vente limitée)

Ce saké est issu d’une variété ancienne de riz qui a le même nom que notre marque et que nous avons ressuscitée à partir de seulement 55 grains. Il a un goût corsé et acide. Selon la période de l’année, il a une version « crue » non pasteurisée (Namazaké) ou une version pasteurisée (Hiiréshu).

Junmaishu Shiragiku-Mai photo

【Kimoto- Junmai Omachi-Nanajû】

Voici un saké brassé selon la méthode traditionnelle « Kimoto » qui consiste à utiliser des bactéries lactiques naturelles et des levures indigènes. Cette méthode donne au saké une saveur acide et corsée, puissante et profonde. A déguster à température ambiante ou chaud (chauffé à environ 50°C).

Kimoto- Junmai   Omachi-Nanajû photo

【Jôsen】

C’est le saké qui représente le principe fondateur de notre marque. Il est issu du riz local d’Okayama, brassé selon la méthode traditionnelle des maîtres brasseurs de Bitchû. Bref, c’est un saké de terroir élaboré à Nariwa même. Ce saké savoureux non seulement se marie bien avec la cuisine japonaise mais aussi s’associe agréablement à d’autres types de cuisines. A à consommer quotidiennement.

Jôsen photo

【Tokubetsu Honjôzô Shiroi-Sé】

On utilise « Yamada Nishiki » et « Asahi », variétés de riz produites dans Okayama, pour brasser ce Tokubetsu (spécial) Honjôzô (polissage du riz inférieur à 70%). Son parfum est léger et sa saveur, qui reflète le goût doux du riz, est moelleuse mais reste franche. Il peut être servi froid ou chaud (chauffé à environ 50°C).

Tokubetsu Honjôzô  Shiroi-Sé photo

【Honjôzô Chôkara】

Ce saké se distingue par son goût sec et sa longueur en bouche franche et agréable, tout en conservant juste ce qu’il faut de la saveur originelle du riz. Plutôt destiné aux connaisseurs, il peut être servi froid ou chaud (chauffé à environ 50°C).

Honjôzô  Chôkara photo

【Matatabi –Shôchû Masumasu-Genki(de plus en plus en forme)】

Voici un shôchû (eau-de-vie japonaise) distillé à partir de « Matatabi» (Actinidia polygama). Le Matatabi est une plante sauvage dont les feuilles sont bien connues pour leur effet stimulant. C’est pourquoi il est appelé également « Esprit de la montagne profonde ». C’est le seul shôchû à base de Matatabi au Japon, élaboré selon une méthode originale. Grâce à une longue maturation, il possède un goût et un parfum harmonieux et riches. Teneur en alcool : 35%Vol. (720ml seulement)

Matatabi –Shôchû   Masumasu-Genki(de plus en plus en forme) photo

【Komé- Jôchû DAN Jûnen-Koshu (plus de 10 ans d’âge)】

Ce shôchû (eau-de-vie japonaise) distillé à partir de riz est issu d’une sélection de meilleurs distillats (Genshu) ayant plus de 10 ans d’âge. Grâce à cette longue maturation, ce Komé- Jôchû est très aromatique et coulant. Teneur en alcool : 25%Vol. (720ml seulement)

Komé- Jôchû  DAN   Jûnen-Koshu (plus de 10 ans d’âge) photo

【Nihonshu-Jiikomi-Umeshu Kôshunbai】

C’est un umeshu (liqueur de prune japonaise) de qualité exceptionnelle, fabriqué avec des prunes locales et du saké non dilué. Il est très aromatique, tendre et plaisant. Seul un bon fabricant de saké traditionnel peut élaborer un tel umeshu. (300/720/1.800 ml.)

Nihonshu-Jiikomi-Umeshu   Kôshunbai photo